Mes bonnes adresses et bons plans à Amsterdam : où et que manger ?

Quand je pars à l’étranger, ne serais-ce que pour un week-end, je traîne souvent sur des blogs ou autres sites internet pour dénicher de bonnes petites adresses et des bons plans.

A mon tour donc de vous faire partager mes coups de cœur ! Petit tour d’horizon de mon carnet d’adresses à Amsterdam :

Pour prendre son petit-déjeuner et/ou son goûter :

– De Bakkerswinkel

A deux pas du quartier du Red Light District, De Bakkerswinkel est une excellente adresse pour prendre son petit-déjeuner dans le coin sans devoir aller dans un coffee shop.

Bakkerswinkel-amsterdam
Une boulangerie/pâtisserie, où tout est fait dans les règles de l’art : scones, viennoiseries, pains et autres gâteaux. L’établissement propose également un grand choix de thé ou pourquoi pas du chocolat chaud maison…
L’endroit est cosy et chaleureux, un petit havre de tranquillité avec une décoration style brocante où il fait bon se détendre.
Aux dernières nouvelles, il serait même possible d’y bruncher…

De Bakkerswinkel
L’adresse du Warmoesstraat 69 est fermé pour travaux, rendez-vous donc désormais à Zeedijk 37 – Voir le plan
Site officiel : http://www.debakkerswinkel.nl/

– De Taart van m’n Tante

Ce salon de thé est un de mes incontournables à Amsterdam et ce pour deux raisons :
– Tout d’abord, les gâteaux qui sont véritablement à tomber : cheesecake aux fruits rouges, carrot cake, gâteau au chocolat, tarte au citron meringuée et autres desserts…
Ils sont délicieux et l’assortiment est assez large, ce qui permet d’avoir le choix, sans compter que ce ne sont pas toujours les mêmes qui sont proposés. D’ailleurs pour info, toutes les parts sont servies avec un petit ramequin de chantilly agrémentée de fruits frais.

– Enfin, parce que rien que pour sa décoration, ce salon de thé vaut le coup d’œil : kitchissime à souhait avec gâteaux, fleurs et flamants roses en plastique, nappes cirées aux motifs psychédéliques, vaisselle non coordonnée et j’en passe…
En un mot : j’adore !

De Taart van m’n Tante
Ferdinand Bolstraat 10 (dans le quartier du Pijp) – Voir le plan
Site officiel : http://www.detaart.com

TaartvanmnTante

Pour tester les pancakes néerlandais :

Ne me demandez pas pourquoi, mais les Pays-Bas aussi possèdent eux aussi leurs pancakes.

Attention cependant, ils ne ressemblent pas vraiment à leurs homologues américains, ils sont plus larges et plus fins, un peu à la manière d’une crêpe ou d’une galette bretonne. D’ailleurs, ils peuvent se déguster aussi bien en version salée que sucrée.

– The Pancake Bakery
Sa situation près du musée Anne Frank et sa carte proposant plus de 100 pannekoek différents (difficile de choisir d’ailleurs) font de cet établissement un lieu bien connu des amstellodamois et touristes. Pas étonnant donc que les prix soient un peu chers.

pancake-bakeryOn y déguste des pancakes copieux et bons, dans un décor à l’ancienne avec poutres en bois apparentes sans compter sur la lumière tamisée qui lui donne un petit côté auberge à la bonne franquette. Deux petits bémols : il y a souvent du monde et le service n’est pas toujours au top.

The Pancake Bakery
191 Prinsengracht – Voir le plan
Site officiel : http://www.pancake.nl

– Pancakes !

Avant toute chose, je n’ai pas testé cette adresse mais elle m’a été chaudement recommandée par des membres de mon entourage pour plusieurs raisons :
1. parce que visiblement les pancakes sont tout simplement délicieux
2. parce que ce restaurant est situé dans la zone des « 9 Straatjes » (9 rues) du Jordaan
3. parce que depuis certaines tables, on peut voir les cuisiniers en action
4. parce que les prix sont raisonnables

pancakes-amsterdam

Pancakes !
Berenstraat 38– Voir le plan
Site officiel : http://www.pancakesamsterdam.nl

Pour manger sur le pouce :

A Amsterdam, pour changer des kebabs et autres chaînes de fast food, il est possible de trouver d’autres types de restauration rapide.

– Frens Haringhandel
On ne peut pas faire plus typiquement hollandais que ce petit kiosque servant du hareng frais.

sandwich-hareng-amsterdamLe must, un petit sandwich aux harengs avec du pain brioché, des cornichons et des petits oignons.
Sinon, vous pouvez toujours vous rabattre sur des croquettes de poisson style fish&chips servies avec de la sauce rémoulade.

Frens Haringhandel
T/O Singel 468 – Voir le plan

– Vlaamse frites « Manneken Pis »
Il y a toujours du monde et pour cause, le Manneken Pis vend des cornets de frites copieux et pas chers, de quoi bien vous caler !

vlaamse-frites-amsterdamPour commander, il suffit de choisir la taille de son cornet (attention à ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre) puis les sauces en supplément.
Comptez 2 euros pour le plus petit cornet et 0,50 centimes par sauce.
D’autres enseignes sont réparties dans la ville mais celle-ci est la plus fréquentée puisque pas loin de la Centraal Station.

Vlaamse frites
Damrak 41 – Voir le plan

– Distributeur Febo
Pour son côté un peu insolite, il faut absolument tester les snacks FEBO.
Febo est une chaîne de fast food un peu particulière : chaque local consiste en un mur de distributeurs automatiques. Le comptoir ne sert qu’à commander des boissons.

febo-distributeur-amsterdamCes distributeurs consistent en de petites trappes dans lesquelles sont stockés des snacks chauds.

Il suffit de choisir celui que vous voulez manger, insérer l’argent et ouvrir la petite porte pour récupérer son plat. Concrètement, on peut y trouver des croquettes de viande (entre 1 et 2 euros), des fricadelles, des petits burgers, saucisses et autres friands.

Et honnêtement, c’est loin d’être mauvais !

Il y en a 23 dans toute la ville donc vous n’aurez pas de mal à en trouver un !
Pour manger asiatique :

– Wonder Wok
A l’instar de la chaîne Wok to Walk, n’hésitez pas à tester la petite cantine Wonder Wok, largement meilleure.
Le concept est de choisir son wok de A à Z : nouilles sautées ou riz frit ? De la viande (poulet, bœuf) ou pour les végétariens du tofu ? Quels ingrédients supplémentaires en plus des légumes de base ? Quelle sauce (pimentée, aigre-douce, coco citronnelle…) ?

wonder-wokUne fois la commande passée, il ne reste plus qu’à regarder les cuistots faire !
Les prix sont plus que raisonnables, on peut manger sur place ou à emporter, c’est copieux et c’est franchement bon ! Que demander de plus ?

Wonder wok
Lange Niezel 4– Voir le plan

– Bird Thai Snackbar (et non restaurant)
En face du restaurant du même nom, le snackbar Bird est un must pour ceux qui aiment la cuisine thaïlandaise et notamment le plat le plus connu : le pad thaï.

thailandais-bird-amsterdamDans une petite salle où s’entassent les clients, le Bird propose une petite mais bien fournie carte de spécialités thaïlandaises. Les assiettes sont généreuses, les plats sont savoureux et le service ultra-rapide. Le cadre n’est pas extraordinaire mais la gentillesse du personnel vous le fera vite oublier !

Bird
Zeedijk 72- 74– Voir le plan

Site officiel : : www.thai-bird.nl

Voici pour ma petite liste non exhaustive de restaurants et autres snacks amstellodamois !
Si vous allez à Amsterdam, vous pourrez également goûter :
– aux saveurs de l’Indonésie et notamment à une spécialité, le rijstaffel, un assortiment de plats et de sauces servis avec du riz . Je n’ai pas mis d’adresses car les restaurants indonésiens testés étaient plutôt chers et pas si géniaux que ça, si vous avez un resto à me recommander, je suis preneuse !
– à la viande argentine, allez savoir pourquoi mais Amsterdam regorge de restaurants argentins proposant de belles pièces de viande – à réserver pour les carnivores !

Premiers pas Down Under…

Me voila bien arrivée en Australie, à Sydney, depuis maintenant deux mois. Le huitième pays sur ma route. Je pose mes valises momentanément.

Il me faut de l’argent et un peu de temps pour me re-préparer à prendre la route. Se remettre dans une routine, défaire les valises, avoir ma propre chambre (après quatre mois de dortoirs, c’est un luxe nécessaire), Se rappeler que la vie c’est aussi cela parfois, un cadre, des horaires fixes, un salaire les transports en commun, les courses en rentrant le soir.

Je me suis donc trouvé un petit boulot. Je suis « Sales Representative ». Je fais du porte à porte pour une grande ONG internationale (pas sure de pouvoir les nommer, nous les appellerons P.). Chaque jour je toque aux portes dans un quartier de Sydney pour faire adhérer les gens à notre programme de parrainage d’enfants. La bonne chose c’est que je me présente aux portes en sachant de quoi je parle. Je peux parler de mon expérience, tenter de faire comprendre aux gens que leur contribution a un impact important sur les communautés auprès desquelles nous travaillons. La mauvaise chose c’est que ce boulot est un des plus durs que je n’ai jamais fait de ma vie. De la distribution de flyer à la gestion de projet en passant par serveuse ou encore barmaid, ce travail est de loin l’un des plus compliqués.

Je marche six heures par jour, parfois sept, sous le soleil australien. Mes lunettes glissent de mon nez comme je transpire. Mon discours est tout préparé, bien organisé en quatre parties, ponctué ici et là de mensonges bien ficelés :

1 – Pourquoi je me présente à votre porte, moi, intrus dans votre intimité

2 – Pour vous faire pleurer sur le sort des petits africains qui n’ont rien à manger (et oui j’accompagne ma phrase de gestuelles débiles comme porter ma main à ma bouche en baissant les yeux comme une biche apeurée).

3 – Mais n’ayez crainte, chez P. nous sommes les meilleurs, les plus forts, nous venons en aide au monde entier au travers de programmes magnifiques et innovants, vous êtes bien d’accord que c’est la meilleure façon de faire du développement? Et oui je hoche la tête pour vous faire hocher la tête en réaction et vous prouver comme j’ai raison.

4 – Mais on ne saurait faire tout cela sans vous, sans votre aide précieuse. Je vais donc vous faire signer ici, ici et ici pour vous faire parrainer un enfant au Mali. Vous verrez c’est un superbe programme. Et oui je vous mens en vous disant que j’en parraine un moi même et oui je vais jusqu’à vous décrire les petits dessins trop mignons qu’il m’envoie du Soudan et comme je les accroche sur mon frigo.

nosalespeople11-223x300

5 – Allez chercher votre CB.

6 – Si seulement c’était si facile… – « Vous n’avez pas d’argent? Mais enfin c’est seulement 1$ par jour pour aider plus de 10 000 personnes tant nos programmes sont magnifiques! Et vous êtes bien d’accord qu’avec 1$ à Sydney on ne va pas très loin. Bon, ça c’est vrai. – »Vous êtes au chomage depuis deux ans? Vous avez le prêt de la maison à rembourser et trois enfants à charge? » Vous savez j’ai moi même commencé à parrainer sans avoir de travail parce que je me suis rendue compte, dans un magnifique moment d’illumination comme je pouvais moi aussi apporter ma pierre à l’édifice d’un monde meilleur. N’est-ce pas merveilleux?

Bon, cette dernière partie c’est celle que l’on me fait répéter tous les jours en formation. Je ne peux pas me résoudre à pousser les gens à signer quand je sens bien qu’ils ne le peuvent pas. Et malheureusement, ce sont bien souvent les gens les plus démunis qui ont le plus grand coeur.

On me martèle donc tous les jours comme nous aidons les enfants partout dans le monde en allant toquer aux portes. J’y crois. Nous allons en effet chercher l’argent à la source. Mais je ne suis pas faite pour ça. Pour en avoir vu des enfants vivant dans la pauvreté, pour avoir travailler avec et pour eux, je sais que ma place est à leur cotés. Aller parler de mon expérience avec eux, de les dépeindre dans leurs pires moments pour que les gens comprennent comme la situation est critique me draine de toute mon énergie chaque jour.

Je rentre exténuée. Physiquement d’une part, mais bon je n’ai encore que 24 ans (bientot 25 certes), je peux encore bien me tenir sur mes deux jambes pendant quelques heures. Mais mentalement je sens mon cerveau fondre un peu plus chaque jour, se vider de ses neurones, oublier ce que je veux faire de ma vie, la façon dont je veux moi aider ces enfants.

Je n’oublie pas que ce travail ne représente que quelques semaines dans une vie, avant de pouvoir reprendre la route.   Ce n’est qu’un nouveau challenge. L’autre jour je me plaignais de tout cela à mon père, qui, interloqué m’a répondu : ‘Tu t’es fait braquer par deux mecs armés dans les rues de Buenos Aires et tu es en train de me dire que toquer à quelques portes par jour est dur?? » Certes.

Malawi Cœur de l’Afrique

Malawi,… Cœur de l’Afrique

Sans doute la moins connue du continent africain…Malawi, dont la frêle silhouette semble écrasée par la masse imposante de ses voisins, elle nous surprend par la richesse de ses paysages et par l’accueil de sa population qui, bien que dense à su préserver une échelle humaine, chaleureuse et des effets d’un tourisme de masse. Elle se dévoilera mais laissez-lui le temps et prenez le temps de séduire cette silhouette aux confins de l’Afrique australe.

sf

Le pays est une véritable promesse d’enchantement les plus divers, des pentes du Mont Mulange aux hauts plateaux du Nyka abritent une flore exceptionnelle, en passant par les rivages du Lake Malawi. En plein cœur du continent africain, on ressent un havre de paix rafraichissant avec un ressenti de mer intérieur, Malawi signifie « Lumière réfléchi » fait référence au soleil qui en se levant sur le lac illumine le pays au début de chaque nouveau jour…

Souvenir d’un certain Livingstone qui fût rejoint par l’explorateur Henry Stanley parti à sa recherche et dont l’apostrophe supposée “Dr. Livingstone, I Presume” est devenu célèbre au-delà des manuels relatant les exploits des aventuriers européens en Afrique.

En 1855, l’explorateur écossais David Livingstone descendait le Zambèze depuis les Chutes Victoria jusqu’à Tete. En 1856, il décidait de remonter le grand fleuve jusqu’à son embouchure. Arrêté par les chutes de Quebrabasa, il obliqua le long fu fleuve shire et en 1859, parvint sur les rives du lac Malawi qu’il baptisa Nyassa

Remontons à la fin du XIXe siècle. En l’honneur de l’explorateur David Livingstone (1813-1873) et dans l’objectif de poursuivre son œuvre d’évangélisation et de lutte contre l’esclavage, un groupe de missionnaires écossais parvient sur les rives du lac Nyassa. Ils s’établissent dans un premier temps à Cape Mc Clear. Mais la malaria fait des ravages et les populations locales semblent peu réceptives à leur message. Des différends avec les marchands d’esclaves arabes et portugais qui investissent régulièrement la région, compliquent encore la situation. Les chefs locaux ont en effet pour habitude de leur vendre des hommes pour acheter des armes et du coton. Après cinq années, la mission est considérée comme un échec. Les survivants s’installent plus au nord. Mais ils font rapidement face aux mêmes problèmes. Pour échapper à la malaria, le docteur Robert Law, décide en 1894, de prendre de la hauteur. Il repère un site idéal, perché sur un plateau au climat tempéré.

Vacances en Thaïlande

Les fetes populaires en Thaïlande

La Thaïlande a beaucoup de vacances, pour la plupart liés au bouddhisme et à la monarchie. Personne célèbre tous, sauf pour les banques, qui semblent être fermé beaucoup.

Wisakha Bucha (วิสาขบูชา) – tombe sur une pleine lune dans le sixième mois lunaire, qui est généralement en mai ou parfois Juin. Elle commémore la naissance, l’illumination et la mort du Bouddha que tout cela est arrivé le même jour dans la période de Bouddha. Wisakha Bucha est reconnu comme le jour le plus important dans le bouddhisme et a également reconnu comme «Journée du patrimoine mondial» par l’UNESCO. En ce jour, les bouddhistes thaïlandais visitent un temple pour faire le mérite dans la matinée et écoutent les sermons (Dhamma) par des moines. Après le coucher du soleil, des processions aux chandelles (Wian-Tian) auront lieu à la plupart des temples à travers le pays. Les Bouddhistes portent des bougies allumées, trois bâtons d’encens et de fleurs, généralement des fleurs de lotus et de marcher autour de la chapelle centrale trois fois dans le sens horaire entre la fumée des bougies et des bâtons d’encens.

Makha Bucha (มาฆบูชา) – tombe sur la pleine lune du quatrième mois lunaire, qui tombe habituellement en Février ou Mars, et commémore le rassemblement spontané de 1.250 personnes devant le Bouddha, qui a conduit à leur ordination et de l’illumination ultérieure. Aux temples de Bangkok et à travers la Thaïlande, les bouddhistes portent des bougies et promenade autour du sanctuaire principal trois fois dans le sens horaire.

Asanha Bucha (อาสาฬหบูชา) – tombe sur une pleine lune du huitième mois lunaire, habituellement en Juillet. Elle commémore le premier sermon du Bouddha et le premier moine du bouddhisme. Beaucoup de Thaïs bouddhistes font mérite, donner de la nourriture aux moines, don offrande à temples et d’écouter des sermons donnés par les moines. Des cérémonies sont organisées dans les temples bouddhistes dans toute la Thaïlande. Dans la soirée, les bouddhistes effectuent les processions aux chandelles (Wian-Tian) en marchant autour de la chapelle principale avec chandelles, transportant trois bâtons d’encens et de fleurs de lotus. Cette journée est aussi marquée que la période (Vassa) que les bougies de cire soignées sont allumés le début du carême bouddhique et a continué à brûler pendant cette période. Dans la province de Ubon Ratchathani, un festival de bougie est tenu pendant lequel il ya un défilé de bougies que chaque bougie est énorme et compose très minutieusement et de façon créative dans de nombreux chiffres différents.

Pendant le Nouvel An chinois (ตรุษจีน), Les Chinois Thaïlandais, qui sont nombreux à Bangkok, célébreront par le nettoyage de leurs maisons en offrant de la nourriture à leurs ancêtres. Ceci est principalement un temps de fête abondante. Visitez Chinatown ou Yaowarat de Bangkok

Songkran (สงกรานต์) – sans aucun doute la fête la plus amusante – est la célébration du Nouvel An thaïlandais, dans le courant Avril (officiellement du 13e Avril au 15, mais la date varie à certains endroits). Ce qui a commencé comme un rituel poli pour laver les péchés de l’année précédente a évolué dans le plus grand combat de l’eau dans le monde, qui dure trois jours pleins. Les pistolets à eau sont en vente partout. Les meilleurs endroits pour participer sont Chiang Mai, la zone de Khao San Road à Bangkok et des stations de vacances comme Pattaya, Koh Samui et Phuket.

Loy Krathong (ลอยกระทง) tombe le premier jour de la pleine lune du douzième mois du calendrier lunaire, habituellement en Novembre, quand les gens se dirigent vers les rivières, lacs et même des piscines de l’hôtel avec des fleurs et de bougies chargées de feuilles de bananier (ou, ces jours, styromousse) flotteurs appelés krathong (กระทง). Le Krathong est conçu comme une offrande à remercier le déesse de la rivière qui donne la vie aux gens. Les Thaïs croient aussi que cela est un bon moment pour flotter au loin votre malchance et beaucoup vont placer quelques mèches de cheveux ou un doigt ongles coupés dans le Krathong. Selon la tradition, si vous faites un vœu lorsque vous définissez votre krathong et il flotte hors de vue avant la bougie brûle, votre souhait sera exaucé. Certaines provinces ont leur propre version de Loy Krathong, comme Sukhothai où un spectacle a lieu.

Fete de couronnement  (le 5 mai) commémore le couronnement du roi actuel en 1950 (bien que son règne a commencé réellement le 9 Juin 1946 – faisant de lui non seulement le monarque le plus ancien dans l’histoire thaïlandaise, mais aussi le plus ancien chef actuel du monde de l’État ).

L’anniversaire du roi (5 Décembre) est la Journée nationale du pays et également célébré comme la fête des pères, quand les Thaïs montrent leur amour pour Sa Majesté le Roi. Les Bâtiments et les maisons sont décorées avec le drapeau du roi (de jaune avec son insigne au milieu) et son portrait. Les bâtiments du gouvernement, ainsi que les bâtiments commerciaux, sont décorées avec des lumières. Dans le vieux Bangkok (Rattanakosin) en particulier, autour du Palais Royal, vous pourrez voir de somptueux jeux de lumière sur les arbres, les bâtiments et les routes. L’Anniversaire de la Reine (12 Août) est la fête des mères, et est célébré de même, si avec un peu moins faste.

Cérémonie du travail Royal (วัน พืช มงคล). L’ancien rite depuis les temps anciens pour améliorer le moral des agriculteurs. Pour commémorer l’importance de l’agriculture pour l’économie de la Thaïlande. Des cérémonies sont réalisées à Sanam Luang.

Jour Anniversaire / Mère de la reine (วัน แม่ แห่ง ชาติ) est le 12 Août, l’anniversaire de SM la Reine Sirikit.

Journée de l’enfant est le deuxième samedi de Janvier de chaque année et a une devise pour les enfants par le Premier Ministre de la Thaïlande. De nombreuses organisations ont célébrations et des événements pour les enfants d’obtenir un cadeau et de jouets.

Que manger au Myanmar

L’Alimentaire birmane est un mélange de chinois, indiens et des influences MON. Le riz est au cœur de la plupart des aliments birmane, et  la bonne nourriture végétarienne est largement disponible. Certains types de nourriture traditionnelle birmane peuvent être extrêmement piquante, mais beaucoup de restaurants servent des plats avec de fortes influences indiennes et chinoises, donc si vous êtes à l’aise avec ceux, vous ne serez pas avoir beaucoup de peine.

La nourriture est bon marché dans la plupart des restaurants (qui coûtent de  500-3000 MYK par article dans la plupart des restaurants locaux, mais peut aller aussi haut que dans les restaurants chics  8000 MYK), mais il ya des restaurants haut de gamme à Yangon et Mandalay pour l’alimentation haut de gamme.

cuisine birmane
cuisine birmane

Parce que la cuisine birmane est un mélange de nombreuses influences régionales, il a beaucoup de caractéristiques. Les Fruits de mer sont plus fréquentes le long de la côte, tandis que les viandes conservées sont plus fréquentes dans les régions intérieures. Beaucoup de plats indiens, chinois et Shan sont servis dans tout le pays. Certains plats sont à essayer:

Mohinga (prononcé mo-HIN-ga) est un plat de vermicelles de riz avec de la sauce de poisson (de couleur orange) et est généralement accompagnée par la coriandre et le piment en poudre (les Birmans manger piment). Son goût peut varier de doux à épicé, et est habituellement mangé au petit déjeuner. Il est considéré par beaucoup comme le plat national du Myanmar, et est largement disponible dans tout le pays, mais dans des styles légèrement différents dans les différentes régions.

Onnokauswe (prononcé oun-NO-kao-sui) est un plat de nouilles épaisses dans une soupe épaisse de lait de coco ajoutée avec du poulet. Il est souvent servi avec une variété de condiments accompagnent allant de beignets de fruits frits à sang de canard solidifié. “Khao Soi” (moyens de nouilles en birman) souvent trouvé dans les rues de Chiang Mai, en Thaïlande est dérivé de ce homologue birman. Il est également comparable à la Laksa plus épicé trouve souvent dans les pays d’Asie du Sud-Est péninsulaire comme la Malaisie et Singapour.

Laphet thote (prononcé la-peh TU) est une salade de feuilles de thé fermentées et une variété de noix. Il est couramment mélangée avec de la laitue en tranches, et se mange avec du riz. Le plat est originaire de l’État de Shan.

Nan Gyi Thoke (prononcé nan gyi tu) est un plat spécial de nouilles de riz avec de la sauce salade de poulet. Il est surtout consommé dans la carrure du Myanmar.

L’alimentaire Shan Le Shan est un groupe ethnique Shan qui habitent autour du lac Inle , près de la frontière thaïlandaise. Leur nourriture est succulente et épicée. Il peut être trouvé à Yangon si vous recherchez.

Curry Myanma a une définition très différente de curry des autres pays. Il est très épicée par rapport aux options indiens et thaïlandais. Le curry birman ne contient pas de lait de noix de coco, contrairement à ses homologues sud-est asiatique, et a une grande quantité de l’oignon. Le Myanmar est le plus grand consommateur par habitant d’oignons dans le monde. Très souvent, les currys birmans sont cuits avec beaucoup d’huile, peut-être due à une notion largement considéré dans la culture du pays que d’être en mesure de payer l’huile de cuisson (avec le riz et le sel) est considéré comme un signe de richesse.

Black Canyon Coffee Trouvé à Mandalay (à côté de Sedona Hôtel) et Yangon (à côté de Hôtel international) propose des repas climatisée et du café Starbucks de style pour tous ceux qui aspirent à la caféine.

La plupart des restaurants birmans sont servis de style cafétéria où vous allez à un compteur d’articles précuits et de payer pour ce que vous sélectionnez (touristes paient un prix plus élevé que la population locale, mais toujours dans un 10 $ / gamme de repas raisonnable). La cuisine birmane lui-même est très malsain avec un grand nombre d’articles frits nager dans de l’huile, de sorte que des restaurants thaïlandais et chinois seront une bonne option pour trouver une pause.

Myanmar Quoi acheter comme souvenir

Laque

Un achat populaire au Myanmar est la laque, qui est faite en forme des bols, tasses, vases, tableaux et objets divers, et est disponible presque partout. Le centre de production traditionnelle laque est Bagan dans le centre du Myanmar. Méfiez-vous de la laque frauduleuse, mais, ce qui est mal fait, mais il semble authentique. (En règle générale, la plus raide de la laque, plus la qualité et plus vous pouvez plier et de le tordre, la plus fine de la qualité.)

Pierres précieuses

Myanmar est une mine importante de jade, rubis et saphir (l’octroi d’une licence à la française sur les mines de rubis à Mogok était l’une des causes menant à la Troisième Guerre birman) et ceux-ci peut être obtenue à un prix interessant moins cher que ce que ils coûteraient à l’Ouest. Soyez averti, cependant, qu’il ya beaucoup de contrefaçons en vente parmi les trucs authentiques et, sauf si vous etes connaisseur des pierres , achetez dans un magasin officiel du gouvernement pour éviter d’être trompés. Bogoyoke Aung San Market à Yangon a de nombreux magasins agréés et est généralement un endroit sûr pour l’achat de ces pierres.

Tapisseries

Tapisseries, connus sous le nom Kalaga ou Shwe chi biche. Il ya une longue tradition de tissage de tapisseries en Birmanie. Ceux-ci sont décorées avec du fil et de paillettes or et argent et représentent généralement les contes des écritures bouddhistes (les Jatakas) ou d’autres objets non-laïques du bouddhisme birman (animaux mythiques, l’hintha et kalong sont aussi des sujets populaires). La tradition de la tapisserie se meurt mais beaucoup sont faits pour les touristes et sont disponibles à Mandalay et Yangon.

Antiquités

Myanmar est probablement le dernier marché vierge pour les antiquités et d’un bon œil, il est facile de faire de bonnes affaires là-bas. Les pièces anciennes Raj  sont les plus populaires (et ont peu de valeur, sauf comme souvenirs) mais tout allant de la porcelaine Ming au mobilier portugais (à Moulmein) peut être trouvé. Malheureusement, les vendeurs d’antiquités birmanes sont de plus en plus sophistiquée et, de plus en plus, les bonnes affaires ont probablement été faites la veille. Il est contre la loi d’exporter des antiquités religieuses (manuscrits, bouddhas, etc.).

Textiles

Les Textiles au Myanmar sont superbes. Chaque région et chaque groupe ethnique a son propre style. Les tissus Chin  sont particulièrement étonnante. Ils sont tissés à la main à motifs géométriques complexes, souvent dans des rouges profonds et des verts moussus et blanc. Ils peuvent être assez cher, peut-être USD20 pour le tissu pour faire un longyi (sarong).

Il ya aussi une grande variété de belle argenterie et des bijoux ainsi que des textiles, y compris les soies et de l’artisanat magnifiques tels que des sculptures en bois, peintures sur soie et pierres apparentes. Certains articles peuvent nécessiter des autorisations douanières.

Hochiminh Ville Ou manger pas cher ?

Des stands de nourriture sont dispersés dans toute la ville, mais il ya une collecte loyale sur le marché de Ben Thanh (voir Les marchés de Saigon). Pour la restauration rapide locale, essayez l’omniprésent chaîne de ‘Pho 24 (même si elle peut être plus le double du prix du tarif local). En outre, les franchises de restauration rapide étrangère Lotteria et KFC ont établi des présences dans la ville.Le premier McDonald à Ho Chi Minh-Ville a ouvert le 8 Février ici 2014.

Le revers de manger des aliments de rue ou de la nourriture fait sur les trous-en-les-murs dans toute la ville ou de la ville au Vietnam est une bonne hygiène incertain. Les Colporteurs de rue ne sont pas seulement les cuisiniers mais ils sont aussi les caissiers. Ils touchent de l’argent et retournent souvent sur les factures avec leurs doigts humectés avec leur salive (saveur ajoutée à la nourriture). Si un petit pain (baguette) est tombé dans la chaussée, il est toujours ramassé pour être mélangé avec le reste du peloton. Un colporteur (colporteurs sont environ 90% de femmes capables de transporter des charges sur les poteaux avec leur corps petite) peut tousser ou éternuer et pendant la préparation des aliments, couvrir sa bouche avec ses mains nues puis reprendre ce qu’elle faisait juste. Les aliments peuvent avoir des éléments indésirables comme les particules de cheveux ou même mèche de cheveux comme pubiens ou de l’aisselle.  Les Ustensiles peuvent être lavés de la même petit bassin de lavage de conteneurs de taille de crème glacée 1 litière portable, sans détergent. Les Verres à boire peuvent juste être trempés deux ou trois fois et prêt pour le prochain utilisateur. Les sols sont souvent humide et boueux, évidemment pas le meilleur endroit pour la nourriture. Les Ustensiles sont parfois lavés sur le sol lui-même. Les serveurs jettent des baguettes et des bols utilisés et si elles ne débarquent pas dans le bain, ils vont droit dans le sol pour être ramassé plus tard. Les légumes et les morceaux de viande sont également coupés près du sol et s’ ils tombent, ils sont ramassés à nouveau et servis. Les grandes quantités de légumes sont placés dans des seaux en plastique et nettoyés dans le robinet de toilettes. Les seaux en plastique peuvent avoir été utilisé comme la baignade ou les chasses d’eau seau. Et quand ils ne sont pas utilisés, ils peuvent être empilés et stockés dans les toilettes.

Mais la nourriture de rue est absolument savoureuse, fascinante, exotique, ingénieusement, et pas cher avec tous les éléments de la pyramide de la nutrition et tous les goûts – sucré, aigre, salé, chaud – bien représentés.

Le long de Pham Ngu Lao il ya beaucoup d’options budgétaires occidentalisés, et aventurer un peu plus loin dans les ruelles latérales peuvent découvrir des meilleurs choix que sur les rues principales, avec beaucoup moins de bruit et de gaz s’échapper. Ce voyageur, par exemple, a eu un bol incroyablement savoureux de pho à un petit établissement de route près du marché Binh Tay Cho Lon pour 10.000 dong, beaucoup plus savoureux que les trucs à Pho 24 ou Pho 2000. Il est utile de rappeler que la section locale Vietnamiens ne sont pas nécessairement à dépenser 50.000 dong sur un bon repas, et d’explorer en conséquence.

Baskin Robbins, ils ont un couple de magasins bien positionnés autour de la ville. Très bonne glace. Grand choix de saveurs. Il peut être un peu cher mais vraiment la peine. De 65.000 ($ 3).

The Corner Burger, 43 rue Nguyen Hue, District 1, près de Bitexo Tour. Petit mais très savoureux hamburgers, taille parfaite pour une collation. Si faire un repas hors de lui devraient payer le supplément de 30.000 pour une deuxième Paddie. Gardez un œil sur leurs prix par jour et combos. Il peut être moins cher d’obtenir un hamburger et boisson combo que le burger seul.

La Cantina, 175/3 Pham Ngu Lao, District 1. restaurant mexicain. Dans le milieu de la zone du restaurant principal. Prix ​​moyen par repas 109 000 dong.

Terrasse de café, 65 Le Loi Street, District 1, Ho Chi Minh-Ville. Super endroit pour essayer toutes sortes de plats vietnamiens, des nouilles de Banh Mi à rouleaux de printemps. Pas de wifi. Belle terrasse en plein air bon pour les gens qui regardent. Semble être populaire avec le plus jeune foule locale, bien nantis vietnamien.

Dong Ba, 110A Nguyen Du, Dist 1. Ceci est une boutique qui vend des aliments y compris Hue Hue nouilles de boeuf et banh beo traditionnelle des gâteaux de riz.

Doner Kebab, 198 Bui Vien St., District 1. A l’intérieur de la zone de routard, vous pouvez facilement trouver ce petit faucon. 23.000 dong pour chaque kebab turc.

Rêve Cônes, 16 Nguyen Thi Nghia St., Ben Thanh Ward, Dist. 1. Gelato crème glacée pour moins de 16.000 dong un scoop. Atmosphère de néon original et cool, avec beaucoup de blanc des sièges en cuir. Illimité (non sucré) thé glacé gratuit servi avec votre crème glacée.

Falafellim, 97 Pham Ngu Lao St., District 1. Homemade falafel, le tahini et le houmous dans mous pochettes de pain pita. Malheureusement, il a fermé, mais a rouvert (dans un sens) sous la forme d’un petit restaurant casher dans la ruelle au 121/37 Le Loi. Ouvrez seulement lundi au jeudi 6: 30-9: 30PM.

Pasteles de Saigon, 40 Bui Vien, Dist 1 à l’entrée d’une ruelle pleine de maisons d’hôtes et petits restaurants. Excellente pain, sandwiches, de cacao et plus. A café vietnamien et Lavazza (il serait plus créatrice d’avoir la meilleure café vietnamien ou Lao …). Le service peut être un peu indifférent. Peu coûteux.

ABC Bakery, 223 Pham Ngu Lao Dist 1 est une autre place de choix à la cuisine de la pâtisserie française influencé de Saigon. Un assortiment de snacks cuits étonnamment fraîches (c.-à-pain + viande ou de fromage) ainsi qu’une section de dessert (confitures, cacao) sont disponibles ici tard dans la soirée. Les prix varient de 15 000 – 25 000 VND. Endroit idéal pour prendre une collation sur le pouce.

Pho 19, 19 Nguyen Trai St., District 5. Un petit espace et le lieu vraiment pas cher pour Pho Bo et Kho. Excellente Pho Bo et Kho, un bol de coûts ne 25,000-30,000dong. Ouvrez seulement 6 heures-11 heures.

Pho 24, chaîne moderne Clean trouve partout à Ho Chi Minh-Ville. Excellente soupe de nouilles de boeuf, vraiment pas cher. Méfiez-vous des faux Pho 24/24 sur rue Pham Ngu Lao, qui ne fait pas partie de la chaîne et sert une cuisine terrible et cher.

Pho 2000, 3 emplacements, un espace de partage avec amour Burger I, un juste à côté du marché Ben Thanh, et le dernier vers la fin de Le Thanh Ton Street. Le restaurant a été visité une fois par un ancien président américain, Bill Clinton. A pho (y compris une version de fruits de mer), ainsi que les plats de riz vietnamiens habituelles, y compris un curry végétarien superbe.

Pho Bo Vien Quoc Ky, 52 Ngo Duc Ke (près de Nguyen Hue, District 1). Un endroit agréable et pas cher pour une soupe. Essayez la version sate de l’Pho habitude ou My, une délicatesse épicée. ATTENTION: ci-dessus Saté-Pho ils me arraché des 72,000Dong – discussion zéro en anglais possible. Soit vous êtes en mesure de discuter de leur prix en vietnamien avec eux – ou mieux oublier la place! [au 03-2012]

Pho Quynh, 323 Pham Ngu Lao St., District 1. Leur spécialité ici, est sans aucun doute, pho. Leur pho est excellent, avec les habitants qui viennent régulièrement et les randonneurs chanceux qui trébuchent sur elle. Il est climatisé sur les deuxième et troisième étages, et un bol coûte 60.000 dong. Ils ont aussi un banh mi décent bo kho (ragoût de boeuf avec des carottes, servi avec des baguettes françaises) si vous êtes à la recherche d’une alternative de pho. Ouvert 24 h.

Bun Bo Hue, 7 Ngô Thời Nhiem St, Dist 3. Il ya des centaines de joints Bun Bo travers Saigon, mais ce décrochage situé à seulement quelques pâtés de maisons au nord de la Palais de la Réunification a le plat jusqu’à la perfection. Chaque composante de la soupe – les nouilles, la viande, même l’eau – individuellement goût sensationnel. Assurez-vous d’obtenir le «bol de combo” (40.000 VND) pour plus grande variété.
Thiện Duyên Ben Thanh (restaurant végétarien), 174 Calmette (près de la station de bus de la ville), ☎ +84 8 3914 7453. Eh bien présenté la nourriture végétarienne.

Trang, 102 / 6A Cong Quynh, Dist 1. alimentaire locale, y compris excellente crabe servi dans une ambiance conviviale. Pas trop loin de Pham Ngo Lao.

BanhMiBistro, Vo Thi Sau 76, District 1, en face du parc Le Van Tam. [124] Great sandwiches gourmets frais, surtout le fameux vietnamienne “Banh Mi». Le pain est cuit sur place dans le magasin. Il ya 3 autres points autour de la ville.

Café Lam, 175 Bui Vien, District 1. Excellent restaurant dans le quartier des routards. Les portions sont immenses avec des prix défiant toute concurrence. 1 $ US pour un grand tigre, 2 $ US pour un curry de poulet w / riz, qui est si grand que vous ne serez pas finir. Ceci est un endroit très discret, mais la plupart des clients sont des expatriés réguliers. La nourriture est rien de spécial mais les prix, les parties, et des options de boissons en font un bon pari. Salade de fruits à mourir pour, belles smoothies, et une grande soupe Tom Yam!

Cafe India, 250 Bui Vien, District 1. L’auto-décrite comme “la meilleure nourriture indienne au sud dans la ville,” cet endroit est l’un des meilleurs options budgétaires dans le quartier des routards. Leurs menus “heureux” (de Thalis) – disponible toute la journée – sont 5 repas d’éléments qui pèsent dans à 25.000 dong (végétarien) ou 50.000 dong pour l’option de poulet.

Babas Cuisine, 164, Bui Vien, District 1, Ho Chi Minh Ville. Du Nord et des plats sud de l’Inde, à partir d’environ VND 60k. Réglez le déjeuner (Thali) entre 1130 et 1 430 pour VND110k-120k. Si vous y allez, ne tenter leur Masala thosai / Dosa. Vous pourrez déguster la pomme de terre pour un changement!

Tutti Frutti Frozen Yogurt, 15-17 Phan Chu Triuh (entrée ouest opposé du marché de Ben Thanh, près de l’angle de Nguyen An Ninh), [125]. 8 heures-à-22:30. Si la chaleur dans le marché Ben Thanh obtient le meilleur de vous diriger sur la rue et prendre une collation ou un bon refroidissement yogourt glacé dans A / C. Mains de ~ 40.000 dong, yogourt glacé 25.000 dong / 100g.

Le Alley Cat, 185/14 Pham Ngu Lau, ☎ +84 126 5492647. 7 heures-23 heures. L’endroit est renommé et la nourriture plus expensive- 70-80 k par plat. La nourriture vietnamienne et occidentale avec un menu Big pâtes, hamburger sandwich et, aussi faire des enchiladas. Mains de ~ 70 000 dong (végétarien ~ 35.000 dong). Bière de 20.000 dong

Thao Nhi, 185/20 Pham Ngu Lau. -10PM. La nourriture vietnamienne et occidentale avec un excellent steak, salades, crêpes vietnamiennes, le vin de Dalat … savoureux, sain, amical et vraiment pas cher. L’emplacement est très calme. Mains de ~ 40 000 dong (végétarien ~ 35.000 dong). Bière de 10.000 dong (Jan / 13) .

Le Lunch Lady (Nguyen Thi Thanh), 23 Hoang Sa. 11 heures-15 heures. Le célèbre Lunch Lady a été présenté à l’émission de Anthony Bourdain. Populaire avec les habitants pour sa variété, pas la qualité. Lieux similaires sont beaucoup plus faciles à trouver. Plat de nouilles différent chaque jour. 30.000 dong ..

Bun Cha Van Anh sur le coin de la rue Truong Son – qui est la rue principale à l’aéroport – et Song Street Day. ☎ +84 8 486308. Non A / C, pas de menu, pas anglais, pas de toilettes, pas de murs – juste bun cha Hanoi (bits porky grillés avec des nouilles de riz fraîches, des trucs et des frais Herby soupy légumes choses que vous mélangez avec condiments à forme que vous voulez)

Marchés de Saigon, Hochiminh Ville

Chợ Ben Thanh aka marché Ben Thanh, Sud de Le Lai

Une caverne de voleurs, mais certains grands magasins. Ben Thanh est reconnaissable à sa tour de l’horloge sur le grand rond-point. Le plus grand marché à l’ancienne dans le quartier central, avec plusieurs centaines de petites échoppes bourré de marchandises sur les allées presque impassably étroites. En raison de sa popularité auprès des touristes, le marché est maintenant divisé entre les produits touristiques (jeans, T-shirts, petits souvenirs en abondance) et des points réguliers (fruits et légumes, riz, articles de cuisine, fleurs, viande, de la restauration rapide et de style locale fruits et bonbons marinés).

La plupart des articles ne sont pas marquées sur les prix, et les vendeurs citent toujours un prix 50-100% plus élevé pour les touristes, de sorte négociation seront dur vous économiser de l’argent. La principale méthode de la séparation des visiteurs de leur argent est l’ambiguïté: par exemple, ne jamais faire assez clair combien vous êtes cité pour; ou ce que le prix exact est; ou ce taux de change est utilisé pour calculer votre changement. Soyez prêt pour ces attaques (souvent par une jeune dame doucement souriante), ou être prêt à se séparer de plus d’argent que vous devez. Côté nord (arrière) du marché de Ben Thanh ya quelques magasins qui sont exploités par Ben Thanh Group et vendent des marchandises à prix fixe et beaucoup moins cher que les étals du marché. Pas de négociation nécessaire. Il ya beaucoup à avoir dans les boutiques de la rue latérale environnantes ou marché de nuit plus tard. Si la guerre de détail ne sont pas votre tasse de thé, vous pouvez sauter la touristique Ben Thanh tout à fait et allez à Chợ Binh Tay (voir ci-dessous).

Place de Saigon

La Place de Saigon sera bon endroit pour la visite. Il est un jumeau de Ben Thanh, mais avec de l’air conditionné. Marchandage votre chemin à travers ce lieu est la règle de base. La classe moyenne locale boutique vietnamien ici le week-end aussi. Envisager de planifier votre achat ici pendant la journée et aller à Ben Thanh pour le marché de nuit. Le Jour de Ben Thanh peut être conçu comme une vue voyant à la place d’une virée shopping. Il est à deux pas du marché Ben Thanh.

Chợ Binh Tay dans le Chinatown

Le jumeau plus sous-estimés de Ben Thanh, vendant de tout, des épices, des médicaments chinois, la soie pour obscurcir variétés de poisson fermenté, fruits de mer séchés et saccadé. Si vous êtes à la recherche pour une variété de soie et de velours Vietnam, sautez la piège à touristes du marché de Ben Thanh et allez pour Binh Tay a la place. La plupart des Chợ Binh Tay est des produits en gros. En fait, vous pouvez voir beaucoup des biens de Ben Thanh d’ici.

Marché de nuit (juste à l’extérieur du marché de Ben Thanh).

Ici vous pouvez profiter de nombreux types de nourriture et de boisson différente, et faire le tour pour faire votre shopping ainsi. Ouvert de 18h00 (lorsque le marché de Ben Thanh est fermé).

Marché de surplus de guerre

Parfois appelé le marché américain ou “Cho Cu” ou “Khu Dan Sinh” dans le coin de Yersin et Nguyen Cong Tru, District 1. Caché derrière des rangées de matériel et fournitures électriques magasins, juste accrochez-vous et entrez. Garennes denses de stands avec des engins anciens militaires américains d’authenticité indéterminée (par exemple “belle collection de Zippo dite GI authentique léger de l’époque de la guerre»), t-shirts bon marché, et l’attirail militaire. Ne pas espérer trouver un véritable Zippo Marine; ils sont tous faux maintenant.

Voyage au Vietnam pendant le Têt

De loin la plus grande fête de l’année est Têt, la célébration de la nouvelle année (comme marquée par le calendrier lunaire), qui a lieu entre fin Janvier et Fevrier sur le calendrier occidental et généralement coïncide avec le Nouvel An chinois.

Dates du Nouvel An lunaire

L’année du Cheval a commencé le 31 janvier 2014
L’année de la Chèvre débutera le 19 février 2015
L’année du Singe débutera le 8 février 2016
L’année du Coq débutera le 28 janvier 2017

Dans la période qui a précédé Têt, le pays est en effervescence avec les préparatifs. Les hommes sur des motos se précipitent autour de la prestation mandariniers pot et arbustes à fleurs, les décorations de la maison traditionnelle. Les gens sont un peu stressé et les coudes obtenir plus nette, en particulier dans les grandes villes, où le niveau de la circulation trépidante habitude devient presque homicide. Puis, quelques jours avant Tết commence le rythme de ralentir, alors que des milliers de résidents de la ville partent pour leurs villes d’origine des ancêtres dans les provinces. Enfin le premier jour de la nouvelle année une transformation brusque se produit: les rues deviennent calmes, presque déserteés. Presque tous les magasins et restaurants sont fermées   pendant trois jours. Dans les grandes villes, les rues sont décorées avec des lumières et des festivités publiques sont organisées qui attirent de nombreux milliers d’habitants.

Mais pour les Vietnamiens, Tet est la plupart du temps, une fête de famille privée. A la veille de la nouvelle année, les familles se rassemblent et s’échangent bons voeux  et des cadeaux de “argent de la chance”. Dans les trois premiers jours de l’année, les heures de la journée sont consacrées à la visite – maisons de parents sur le premier jour, les plus proches amis et collègues importantes sur le deuxième jour, et tout le monde le troisième jour. Beaucoup de gens visitent également les pagodes. Les heures de la soirée sont pour boire et  jouer aux cartes ou bavarder, chanter karaoké, et profiter de collations traditionnelles et des bonbons

Un Voyage au Vietnam pendant le Têt a de bons points et mauvais points.

Sur le côté négatif: les modes de transport sont coincés juste avant les vacances comme beaucoup de vietnamiens voyager à leurs villes d’origine; les hôtels se remplissent, en particulier dans les petites villes; et votre choix de boutiques et de restaurants est sévèrement limitée dans les premiers jours de la nouvelle année (avec quelques endroits fermés jusqu’à deux semaines). A Saigon, la plupart des magasins sont fermés pendant toute une semaine après de nouvelles années de jour. Les restaurants peuvent facturer un prix normal à supérieur, par exemple, l’ajout d’une taxe de 20% “Happy New Year”. Méfiez-vous que les endroits bondés sont idéals pour les pickporkets.

Sur le plan positif, vous pouvez observer les préparatifs et profiter des festivités publiques;  les pagodes sont particulièrement actifs; aucune admission est chargée de ces musées et les sites historiques qui restent ouverts . Les visiteurs ont aussi une chance d’être invités à se joindre aux festivités, surtout si vous avez des connexions locales ou quelques amis vietnamiens pendant votre séjour. Lors de la visite pendant le Têt, il est sage de vous installer quelque part au moins deux jours avant la nouvelle année, et de ne pas essayer de se déplacer à nouveau jusqu’à ce que quelques jours après. Merci à l’agence Voyage Vietnam pour cette infographie

Mini Guide pour le Vietnam 2015

Sentosa: Que faire ?

Les plus grandes attractions de Sentosa

Les attractions de Sentosa ont reçu quelques améliorations bien nécessaires au cours des dernières années, avec le pire du lot sans ménagement démoli . Les Offres d’intérêt pour les adultes sont encore assez limités, mais il ya assez pour garder les enfants amusés pendant un jour ou deux. Pour toutes les attractions ci-dessous, un «enfant» est défini comme étant entre trois et douze ans.

Tiger Sky Tower, près de Cable Car (bleu / vert bus), . Neuf heures-21 heures par jour. La plus haute tour d’observation de l’Asie. Il vous emmène à une hauteur de 131 m au-dessus niveau de la mer et offre une vue à 360 degrés de Sentosa, Singapour et les îles du sud. Par temps clair, les contours de la Malaisie et l’Indonésie peuvent être vus. 10 $ / 7 adulte / enfant.

Dolphin Lagoon, Siloso Point. A dauphins roses mignons qui font tous les trucs habituels (sauter à travers des cerceaux, balles équilibrage, etc.). Billet partagé avec Underwater World.

Fort Siloso, près de Underwater World (tous les bus, puis transfert pour le tram),  10 heures-18 heures. Autrefois la plus grande base navale britannique dans la forteresse de Singapour, ses canons regarder torve vers la mer en préparation pour l’attaque de l’ennemi. Les Japonais rode motos dans la péninsule de la place; après votre visite ici, nous vous invitons à visiter le Battle Box à Fort Canning Hill pour savoir ce qui est arrivé ensuite. Maintenant, transformée en musée, vous pouvez suivre une tournée à travers la zone (complet avec beaucoup de figures de cire) pour savoir ce que la vie d’une recrue était comme. Presque doublé de taille en 2004. $ 8/5 adulte / enfant.

Images de Singapour, à proximité de la station de téléphérique (vert, bleu bus). Neuf heures-19 heures. Un enrobées de sucre, récit de kid-friendly de l’histoire officielle de Singapour, où les gens de nombreuses courses se sont réunis pour vivre en harmonie. Rénové en 2006 et maintenant utilise la dernière technologie, mais il n’y est pas tout ce que beaucoup de substance dans le faste. 10 $ / 7 adulte / enfant.

Sentosa Merlion, (Station Imbiah). 10 heures-20 heures. Une version étirée sur 37 mètres de la statue de la rivière Singapour, qui est éclairé la nuit – note, le Merlion très décevante ne tire des lasers (si en fait, il n’a jamais fait) de ses yeux. Admission vous permet de prendre l’ascenseur dans sa bouche et contemplez sur le port à proximité de Singapour, ainsi que l’expérience des expositions au sérieux fromage en bas. 8 $ / 5 adulte / enfant.

Sentosa Luge & Skyride, Plage gare / Imbiah Lookout,  Haut de la colline dans un ascenseur de ski et de nouveau dans un bobsleigh orientable. Kid Safe. Bonne activité pour les jeunes enfants que l’inclinaison de la piste empêche d’aller très vite. Pas très excitant pour les plus de 15. Si vous êtes enclin à aller, résister à la tentation d’acheter plusieurs voyages jusqu’à l’essayer pour la première fois. La plus récente de Dragon Trail est fermée les jours de pluie. 13 $ aller simple, plus 3 $ pour les enfants de l’équitation avec des adultes.

Chants de la mer, (la station de plage). Tous les jours à 19h40 et 20h40. Spectacle supplémentaires sont disponibles à 21h40 chaque spectacle samedi .. multimédia avec Live Cast, pyrotechnie, jets d’eau et de lasers. Très populaire, donc réservez à l’avance, surtout le week-end. 10 $ sièges normaux, 15 sièges Premium.

Underwater World, près de Siloso Beach (tous les bus), . Prétend être plus grand aquarium tropical de l’Asie, il dispose d’un aquarium de passage avec beaucoup de requins et de poissons et de nombreux petits tanks.In un effort pour promouvoir le tourisme, les étrangers pourraient obtenir 10% de réduction sur l’admission si elles produisent leur passeport $ 22,90 / 14,60 adultes / enfant, comprend l’entrée au Dolphin Lagoon.

Il ya quelques sites d’intérêt mineur sur Kusu Island, accessible par ferry. Le nom signifie «île de la Tortue” et il ya en effet beaucoup de reptiles enjouées, mais ne vous attendez pas un paradis tropical intacte: l’île a été complètement retravaillé avec la bonification des terres en 1975 et ressemble exactement comme le reste de Sentosa.
Da Bogong (Tua Pekong) Temple, Kusu Island. Un petit temple taoïste modeste dédié à la Merchant Dieu. Ceci est le point focal du festival annuel de Kusu (oct-nov), où les pèlerins viennent à l’île de prier pour la prospérité.

Keramat Kusu, Kusu Island. Un sanctuaire inhabituelle musulmane (pas une mosquée) au sommet d’une petite colline, dédiée au saint Syed Abdul Rahman et sa famille, qui a vécu ici dans le 19ème siècle. Le sanctuaire est peint en jaune lumineux et est visité en particulier par les couples sans enfant.